Consommations et Societes
  • Nouveau traduction en chinois : la consommation & les sciences sociales (Dominique Desjeux)

    Traduction en chinois - 2 livres : la consommation & les sciences sociales

    Lire la suite

  • Romans : les Femmes chinoises ont-elles besoins des hommes ?

    Les Femmes chinoise, ont-elles besoin des hommes ? romans de Mou Xiao Ya

    Lire la suite

  • Consommateur Malin Tome 1 et 2

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 1 Face à la crise le cadrage du client et les marges de manoeuvre du consommateur

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 2 Le consommateur stratège

    Lire la suite

  • Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Soirée-débat "Truly different" by Pragmaty

    avec de gauche à droite Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Lire la suite

3MEDIA CONFERENCE ACCUEIL

2019 03 Cyril Desjeux, Sociologue, Dominique Desjeux, anthropologue, Handicap et consommation : Pour une épistémologie inclusive des recherches de terrain

2019 03 Cyril Desjeux, Sociologue, Dominique Desjeux, anthropologue, Handicap et consommation. Captation de la 1 ère journée d’étude interdisciplinaire « Handicap et Consommation » qui a eu lieu le 8 mars 2019 à Nancy à l’initiative de Philippe Nau

voir la vidéo de la conférence

Cyril Desjeux et Dominique Desjeux ont mené une pré enquête auprès de cinq personnes en situation de handicap, myopathie, trisomie 21, autisme asperger, aveugle et bipolaire, pour comprendre les problèmes particuliers que chacun rencontrait dans ses pratiques de consommation tout au long d’un itinéraire qui part de l’événement déclencheur des courses, le passage par Internet ou la mobilité vers le lieu des achats, le moment du stockage dans le réfrigérateur notamment, le moment de la cuisine et éventuellement celui des déchets.

voir la vidéo de la préenquête dans la cuisine et en voiture : un exemple de méthode d’enquête qualitative
Il ressort de cette enquête quatre ressources clés qui sont stratégiques pour les personnes en situation de handicap : l’accès ou non à l’énergie, la compétence administrative qui conditionne l’accès aux revenus, l’accès ou non à une aide humaine, une capacité de routinisation des tâches quotidiennes pour limiter les dépenses d’énergie humaine qui sont beaucoup plus importantes en situation de handicap que dans la vie ordinaire.

Cyril Desjeux et Dominique Desjeux ont mené une pré enquête auprès de cinq personnes en situation de handicap, myopathie, trisomie 21, autisme asperger, aveugle et bipolaire, pour comprendre les problèmes particuliers que chacun rencontrait dans ses pratiques de consommation tout au long d’un itinéraire qui part de l’événement déclencheur des courses, le passage par Internet ou la mobilité vers le lieu des achats, le moment du stockage dans le réfrigérateur notamment, le moment de la cuisine et éventuellement celui des déchets.
Il ressort de cette enquête quatre ressources clés qui sont stratégiques pour les personnes en situation de handicap : l’accès ou non à l’énergie, la compétence administrative qui conditionne l’accès aux revenus, l’accès ou non à une aide humaine, une capacité de routinisation des tâches quotidiennes pour limiter les dépenses d’énergie humaine qui sont beaucoup plus importantes en situation de handicap que dans la vie ordinaire.

Handicap, consommation et réfrigérateur

Cette préenquête s’appuie sur un principe méthodologique celui des échelles d’observation qui permet de montrer qu’en fonction de l’échelle, de la focale choisie pour observer un phénomène, la réalité observée varie. Cela veut dire que les modèles théoriques ne sont pas des variables indépendantes, mais qu’au contraire ce sont des variables dépendantes de l’échelle d’observation et donc que si l’enquête est menée avec rigueur, c’est-à-dire en recoupant les informations, en acceptant les ambivalences de la réalité et en faisant apparaître la diversité des pratiques, elle fait apparaître une part de vrai qui varie en fonction des échelles. Le modèle inclusif est cumulatif, puisqu’il permet d’utiliser des résultats d’enquête récoltée à des échelles différentes et dont la pertinence varie non pas en fonction des modèles interprétatifs, mais des problèmes à résoudre dans la vie quotidienne. Le terme d’inclusion est utilisé de façon analogique avec la situation de handicap qui implique une inclusion dans la société.