Consommations et Societes
  • Nouveau traduction en chinois : la consommation & les sciences sociales (Dominique Desjeux)

    Traduction en chinois - 2 livres : la consommation & les sciences sociales

    Lire la suite

  • Romans : les Femmes chinoises ont-elles besoins des hommes ?

    Les Femmes chinoise, ont-elles besoin des hommes ? romans de Mou Xiao Ya

    Lire la suite

  • Consommateur Malin Tome 1 et 2

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 1 Face à la crise le cadrage du client et les marges de manoeuvre du consommateur

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 2 Le consommateur stratège

    Lire la suite

  • Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Soirée-débat "Truly different" by Pragmaty

    avec de gauche à droite Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Lire la suite

Offres d'emploi

2015 05 Proposition de sujets de thèse Ecrire la cuisine en latin du XIIe au XVe siècle

2015 05 Proposition de sujets de thèse Ecrire la cuisine en latin du XIIe au XVe siècle

 

https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/Doctorat/Offre-sujets-de-thèses

 

Sélection : Concours d’accès aux contrats doctoraux des établissements d’enseignement supérieur
Spécialité Histoire, histoire de l’art et archeologie
Ecole Doctorale SHS- Sciences de l’Homme et de la Société
Titre Ecrire la cuisine en latin du XIIe au XVe siècle
Titre Writing the cookery in latin from XIIth to XVth century
Directeur de thèse Bruno LAURIOUX – Tel : 0239255011
Unité de recherche Dynamiques Patrimoniales et Culturelles EA 2449 – Tel : 01 39 25 55 2801 39 25 55 28
Mots clés Histoire du Moyen Âge – Histoire de l’Alimentation – Philologie latine – Codicologie
Mots clés Medieval History – Food History – Latin Philology – Codicology
Profil candidat – Expérience de recherche en histoire médiévale ou en études médiévales.
– Compétences solides en paléographie, codicologie, philologie.
– Bonne maîtrise du latin.
– Connaissances souhaitées en bases de données et humanités numériques.
Profil candidat – Experience of Research in medieval history or medieval studies.
– Good skills in paleography, codicology and philology.
– Good kwnoledge of latin.
– Useful knowledge of databases and digital humanities.
Résumé – De récentes découvertes de manuscrits inédits en Angleterre et en Allemagne sont venues bouleverser ce que l’on croyait établi à propos des livres de cuisine médiévaux. Ces nouveaux témoins montrent en effet que la production écrite en matière culinaire a commencé dès le XIIe siècle (et non plus comme on le croyait à la jointure des XIIIe et XIVe siècles) et qu’elle s’est effectuée assez largement en latin (et non pas seulement en langues vernaculaires). Ces caractéristiques, ainsi que l’agencement des manuscrits laissent supposer qu’à côté de la mise par écrit du savoir professionnel des cuisiniers il existait une tradition savante d’écriture culinaire dont les rapports avec la cuisine antique, la nouvelle littérature médicale d’origine gréco-arabe et la lexicographie pratique du XIIe siècle méritent d’être éclaircis. En un mot, la renaissance d’une écriture culinaire doit être replacée dans le cadre plus général de la ‘Renaissance du XIIe siècle’.
– L’objectif de la présente thèse sera de procurer des éditions critiques de ces manuscrits nouvellement connus et non encore transcrits, de les situer, grâce à un travail philologique approfondi, dans des traditions textuelles tout en étant attentifs à la configuration codicologique des codices qui les accueillent, de les rétablir dans leur contexte intellectuel et enfin d’en étudier le contenu culinaire. Ces manuscrits culinaires constituent en effet la première pierre d’un patrimoine culinaire européen dont la constitution et la construction suscitent aujourd’hui beaucoup d’intérêt de la part des Européens et des pouvoirs publics.
– Le travail du doctorant s’effectuera en liaison avec le projet ‘The roots of Medieval European Cuisine’ qui sera prochainement déposé au titre de H 2020 (Reflective 6-2015 / call ‘Innovative ecosystems and digital cultural assets’) dont le directeur de thèse, Bruno Laurioux, aura la responsabilité d’un des programmes (‘Content generation and aggregation’). Ce projet, qui associe l’UVSQ au Barcelona Supercomputing Center, aux universités de Graz, Brescia et Durham, et à plusieurs fondations espagnoles, a pour but principal d’établir une base de données sur les recettes médiévales à l’échelle de l’Europe. En interaction avec ces partenaires européens, le doctorant sera notamment amené à travailler sur et à partir de la BDD qui forme le cœur du projet ‘The roots of Medieval European Cuisine’. Le financement d’un doctorant pour assurer un travail scientifique en amont sur les textes culinaires en latin est indispensable, le projet finançant par ailleurs le travail d’encodage des données et la dissémination (sous forme de publications et d’émissions multimédias).
Résumé – Recent discoveries of unedited manuscripts in England and Germany have overturned what we thought to be established about the medieval cookbooks. These new manuscripts show that written material about cookery has begun to be produced as soon as the XIIth century (and not at the begining of the XIVth century) and that it was done widely in Latin (and not only in vernacular languages). Because of these characteristics, as well as the material and textual organization of codices, we can suppose that, besides the writing of the professionnal knowledge of cooks, there was a scholarly tradition of written cookery. The links of this tradition first with Ancient Cookery, second with the new greek-arab medical literature, and third with the practical lexicography beginning in the XIIth century, need to be clarified. Briefly, The renaissance of a written cookery needs to be replaced un the more general frame of the ‘Renaissance of XIIth century’.
– To achieve this task, the thesis needs to include give critical editions of manuscripts recently discovered and not yet transcribed. Their text has to be replaced, thanks to a thorough philological analysis, in textual traditions. One particular attention must be brought to the codicology of codices and to the intellectual context of their production. Of course, the culinary content of these early texts should be studied. These cookbooks can be considered as the ‘foundation stone’ of the European Culinary Heritage whose constitution and building raise today great interest of European people and institutions.
– The candidate will work in contact with the partners of the project ‘The roots of Medieval European Cuisine’ which will be submitted in may to the H 2020 call ‘Innovative ecosystems and digital cultural assets'(Reflective 6-2015). The PhD supervisor, Prof. Bruno Laurioux, will be the general leader of Work Package 2 (‘Content generation and aggregation’). This european project includes, besides UVSQ, the Barcelona Supercomputing Center, and the universities of Graz, Brescia and Durham, and also several spanish foundation. Its main goal is to build a database of medieval cookery recipes from all over Europe. The candidate will have to interact with those European partners, and to work for and from the database, which is the core of the projects ‘The roots of Medieval European Cuisine’. Financing of a PhD candidate is necessary to provide the team with a scientific research on the unedited latin manuscripts. The European project will realize encoding of data and dissemination (through public editions, medias events).
Thématique Histoire du patrimoine alimentaire écrit – Histoire de la cuisine médiévale
History of written Food Heritage – History of Medieval Cuisine
Domaine Histoire du Moyen Âge – Etudes médiévales – Histoire et culture de l’alimentation.
Medieval History – Medieval Studies – Food Studies.
Financement
demandé
Appel à projets – Contrat doctoral établissement
Objectif A partir des manuscrits récemment découverts et encore inédits, il s’agit de comprendre la spécificité de l’écriture culinaire en latin du XIIe au XVe siècle et son importance pour le patrimoine culinaire de l’Europe, à travers:
– la transcription et l’édition critique des principaux témoins;
– la reconstitution des traditions textuelles;
– l’étude des collocations manuscrites afin de replacer les textes culinaires dans leur contexte intellectuel;
– l’analyse codicologique pour déterminer les modalités de création, de diffusion et d’utilisation du texte culinaire;
– l’étude du contenu culinaire permettant de mettre en évidence les évolutions du goût et des pratiques alimentaires entre XIIe et XVe siècle.
Contexte Les publications sur la cuisine médiévale se sont multipliées ces dernières décennies (cf. bibliographie) mais la récente découverte de plusieurs manuscrits inédits écrits en latin bouleverse ce que l’on croyait établi à propos des livres de cuisine. Ces nouveaux témoins montrent en effet que la production écrite en matière culinaire a commencé dès le XIIe siècle et qu’elle s’est effectuée assez largement en latin. On peut donc faire l’hypothèse qu’il existait une tradition savante d’écriture culinaire, peut-être en rapport avec la cuisine antique et la nouvelle littérature médicale d’origine gréco-arabe. Cette thèse sera l’une des pierres de touche du projet européen H 2020 ‘The roots of Medieval European Cuisine’.
Méthode La recherche combinera les différentes méthodologies de l’histoire érudite (paléographie, codicologie, philologie) avec les méthodologies des humanités numériques (constitution d’une base de données en lien avec les informaticiens du Barcelona Supercomputing Center).
Résultat attendu – La transcription complète d’au moins 4 manuscrits inédits.
– L’édition critique d’au moins 2 traditions textuelles.
– L’achèvement pour les traités latins d’une base de données des recettes médiévales européennes susceptible d’applications variées.
Référence bibliographique Hieatt, C.B. et al., Répertoire des manuscrits médiévaux contenant des recettes culinaires, in: Du manuscrit à la table. Essais sur la cuisine au Moyen Âge, Carole Lambert ed., Montréal-Paris, Champion-Slatkine-PUM, 1992, p. 313-388.
Benporat, C., Cucina italiana del Quattrocento, Florence, Olschki, 1996 (Biblioteca dell’Archivium Romanicum, ser. I, 272).
Laurioux, B., Les Livres de cuisine médiévaux, Turnhout, Brepols, 1997 (Typologie des sources du Moyen Âge occidental, 77).
Grewe, R. et al., Libellus de arte coquinaria: An Early Northern Cookery Book, Tempe, 2001 (Arizona Center for Medieval and Renaissance Studies, 222).
Laurioux, B., Une histoire culinaire du Moyen Âge, Paris, Honoré Champion, 2005 (Sciences, techniques et civilisations du Moyen Âge à l’aube des Lumières, 8).
Hieatt, C.B., A Gathering of Medieval English Recipes, Turnhout, Brepols, 2008
LLibre de Sent Sovi, ed. J. Santanach, Barcelona, Barcino, 2014 (Recptaris historics de cuina catalana, 1).

Début de la thèse : 1 octobre 2015
Date de mise à jour du sujet : 29 avril 2015