Consommations et Societes
  • Nouveau traduction en chinois : la consommation & les sciences sociales (Dominique Desjeux)

    Traduction en chinois - 2 livres : la consommation & les sciences sociales

    Lire la suite

  • Romans : les Femmes chinoises ont-elles besoins des hommes ?

    Les Femmes chinoise, ont-elles besoin des hommes ? romans de Mou Xiao Ya

    Lire la suite

  • Consommateur Malin Tome 1 et 2

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 1 Face à la crise le cadrage du client et les marges de manoeuvre du consommateur

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 2 Le consommateur stratège

    Lire la suite

  • Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Soirée-débat "Truly different" by Pragmaty

    avec de gauche à droite Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Lire la suite

Offres d'emploi

2013 12 21 : offre d’emploi pour Consultant chercheur confirmé SHS

2013 12 21 : offre d’emploi pour Consultant chercheur confirmé SHS

Appel A proposition CONSULTANCE pour une :

« Enquête de satisfaction et attentes des jeunes de 10 à 24 sur les services de prévention et de prise en charge du VIH à Goma et à Kinshasa»

  1. contexte
  2. Origine de la demande

Avec une prévalence de 1,2%[1], la République Démocratique du Congo (RDC) connait une épidémie à VIH de type généralisé. Les catégories socioprofessionnelles les plus touchées par le VIH/Sida en RDC sont les professionnels du sexe avec un taux de prévalence de 7,6%, les travailleurs des mines avec un taux de 2,4%, les enfants en rupture familiale (enfants de la rue) avec un taux de 1,6% et les camionneurs avec un taux de 1,3%. Selon la même source la prévention du VIH/Sida en RDC est confrontée aux problèmes suivants: le faible taux d’utilisation des préservatifs, l’accroissement des rapports sexuels avant l’âge de 15 ans, l’insuffisance de stratégies spécifiques de lutte contre le VIH/Sida auprès des jeunes, la régression du nombre des centres de conseil et dépistage volontaire (CDV) communautaires, passant de 89 en 2009 à 59 en 2012[2].

Si les efforts sont fournis pour réduire la prévalence dans la population générale, certains observateurs[3] avancent l’hypothèse de l’existence d’une épidémie cachée du fait de l’insuffisance des stratégies pour atteindre et réduire la vulnérabilité au VIH/Sida dans des groupes spécifiques.

Pour optimiser la riposte, des actions ciblant des groupes spécifiques à forte prévalence s’avèrent indispensables et urgentes. C’est dans cette optique que Médecins du Monde France, avec le financement d’Expertise France et en partenariat avec le RACOJ et les programmes nationaux de lutte contre le VIH, se propose d’investir le champ de la jeunesse en travaillant sur des stratégies innovantes capables de contribuer à l’amélioration de l’environnement social et légal de la lutte contre le VIH auprès des jeunes de 10 à 24 ans.

Travailler sur cet objectif exige une évaluation des attentes en termes de qualité d’intervention de prévention et de prise en charge et une fine connaissance des facteurs de satisfaction.

L’enquête que propose Médecins du Monde à travers cet appel à proposition devra doter le projet des informations de base sur le niveau de satisfaction des jeunes par rapport aux stratégies actuelles de prévention et de prise en charge du VIH/Sida et renseigner sur leurs attentes en termes de qualité des prestations VIH.

 

  1. Brève présentation du projet

Tout en capitalisant son expérience d’intervention dans la lutte contre le VIH auprès de la population générale en contexte socio-économique et sécuritaire précaire, Médecins du Monde entend focaliser sa contribution dans la lutte contre le VIH en RDC sur des programmes innovants orientés vers des groupes spécifiques. Ainsi, en partenariat avec le RACOJ, il a initié un programme de renforcement des stratégies de prévention, de dépistage et de prise en charge du VIH/Sida chez les jeunes de 10 à 24 ans à Kinshasa et au Nord Kivu, en RDC. Ce programme vise  4 résultats principaux à savoir :

 

  • La production d’une enquête sur les déterminants socioculturels de la transmission du VIH chez les jeunes de 10 à 24 ans
  • Le renforcement de compétences des prestataires cliniques et communautaires intervenant dans la prévention, le dépistage et la prise en charge du VIH chez les jeunes
  • La création des synergies entre les centres de santé et les structures communautaires d’encadrement des jeunes
  • l’instauration d’un cadre social et légal favorable à la lutte contre le VIH de manière générale et prenant en considération les spécificités des jeunes.

Par cet  appel à proposition, Médecins du Monde cherche un consultant pour mettre en œuvre une enquête de base utilisant les méthodes mixtes pour renseigner les attentes et les facteurs de satisfaction des jeunes vis-à-vis des :

  • stratégies de prévention (canaux de communication, messages diffusés, matériel didactique utilisé ; langues et acteurs, etc.)
  • stratégies de dépistage (cadre physique, confidentialité, durée d’attente des résultats, counseling, etc.)
  • stratégies de prise en charge du VIH/SIDA (accueil, confidentialité, empathie, qualité des médicaments, etc.)

 

  1. Objectifs
  2. Objectif général

L’objectif principal de cette enquête est d’estimer la satisfaction des adolescents et jeunes de 10 à 24 ans usagers des services VIH au Nord-Kivu et à Kinshasa.

De manière spécifique, l’enquête vise à :

  1. Dans un premier temps, recueillir la perception et les attentes des jeunes par rapport aux prestations VIH (prévention, dépistage et prise en charge): cadre physique, relationnel et professionnel de l’offre des prestations VIH notamment la qualité des interactions avec les prestataires cliniques et communautaires (confidentialité, durée d’attente, niveau de confiance etc.) ainsi que leur jugement sur la validité des messages de prévention (crédibilité, faisabilité des conseils et des messages… )

Ces données recueillies au préalable ont une fonction dite exploratoire puisqu’elles devront servir à concevoir le futur questionnaire en permettant de définir des critères de satisfaction à mesurer dans un deuxième temps : qu’est-ce qu’un bon service ? Un bon message ? etc. D’autre part, les données recueillies lors de cette préenquête permettront d’utiliser le vocabulaire et les expressions des personnes enquêtées et de s’approcher au plus près de leur univers linguistique ou de détecter des éventuelles incompréhensions/malentendus sur des termes équivoques.

 

  1. Mesurer la satisfaction des jeunes sur les prestations VIH à partir des critères définis qualitativement en première étape de l’enquête.

 

  1. Zones de l’étude

 

L’étude sera réalisée dans deux sites de la République Démocratique du Congo : à Goma au Nord-Kivu et à Kinshasa.

 

  1. Portée et utilisateurs de l’étude

Cette enquête apportera des connaissances indispensables sur les facteurs de satisfaction et de non satisfaction des jeunes dans les structures communautaires de prévention du VIH, dans les services de dépistage (communautaire et dans les structures sanitaires) et dans les structures sanitaires de prise en charge. Les résultats  ont vocation à affiner les stratégies d’intervention auprès des jeunes notamment dans l’adaptation d’outils  pédagogiques utilisés pour la sensibilisation des jeunes.

 

III. MethodologIE

  1. Méthodologie

Le protocole d’enquête devra utiliser les méthodes mixtes c’est-à-dire les techniques qualitatives et quantitatives : l’enquête qualitative précèdera l’enquête quantitative  qui sera construite à partir des résultats de cette première étape  qualitative. Plus précisément, il est attendu que les techniques de recueil de données qualitatives propres aux études socio-anthropologiques (revue de littérature, entretien, Focus Group devront permettre de délimiter et de qualifier les futurs critères de satisfaction, qui seront mesurés par la suite par questionnaire. D’autre part, les observations menées et les entretiens réalisés auprès de la population étudiée permettront de choisir un mode de passation du questionnaire le plus en adéquation avec les caractéristiques du terrain (horaires appropriés, lieux etc.)

La méthodologie détaillée d’enquête utilisant ces méthodes mixtes reste à développer dans la proposition technique du consultant.

 

  1. Réunion de cadrage par le comité de pilotage de l’étude

Un comité de pilotage au sein de MdM assurera le suivi du déroulé des enquêtes.

Après sélection des consultants, une réunion de cadrage entre le comité de pilotage et les consultants permettra de fixer les périmètres exacts des enquêtes.

Des réunions physiques ou téléphoniques sur l’avancement des enquêtes seront faites régulièrement avec le comité de pilotage.

 

  1. Documents clés

Seront disponibles :

  • Les rapports des programmes nationaux impliqués dans la lutte contre le VIH/SIDA (2013 et 2014)
  • Les rapports d’EDS (2007 et 2014)
  • Les plans stratégiques nationaux et autres documents des données générales sur le VIH/SIDA disponibles
  • Le document de projet jeune et VIH (cadre logique et narratif)

 

  1. productions attendueS
  2. Note de cadrage

Une note de cadrage préalable pour l’étude est attendue. La note de cadrage présentera la méthodologie et le plan de travail proposé ainsi que les outils à utiliser (questionnaires, guides d’entretien). Cette note est soumise aux commentaires du comité de pilotage en amont de la phase terrain.

 

  1. Résultats préliminaires et recommandations

Une restitution des résultats préliminaires auprès de l’équipe projet sur le terrain, sous la forme d’une présentation power point sera faite à Kinshasa ou  à Goma. Ces résultats préliminaires devront être envoyés au comité de pilotage pour avis.

 

  1. Rapport préliminaire de l’étude

Un rapport provisoire (en français) sur les principaux résultats des enquêtes devra être produit à l’issue de la phase de terrain pour Kinshasa et pour Goma. Il sera accompagné d’une présentation power point des résultats principaux et des recommandations.

Le comité de pilotage dispose ensuite de 7 jours à compter de la réception du rapport provisoire pour émettre ses commentaires et observations.

 

Le texte principal des résultats de l’étude, en format Word, doit comprendre entre 20 et 30 pages (sans compter les annexes), caractère 12 et simple interligne, et doit inclure les parties suivantes :

  • Résumé exécutif (5 pages maximum)
  • Introduction
  • Liste des acronymes
  • Contexte (description du projet)
  • Objectifs de l’enquête
  • Méthodologie et limites
  • Principaux résultats et analyse
  • Conclusions et recommandations
  • Annexes : Note de cadrage, liste des personnes rencontrées et calendrier, questionnaires, guides d’entretiens, grilles d’observation.

Le résumé exécutif devra être traduit en anglais.

 

Rapport  définitif

 

Le rapport final définitif doit intégrer les commentaires/remarques/échanges/discussions du comité de pilotage.

 

Le texte principal du rapport d’étude global en format Word, doit comprendre entre 20 et 30 pages maximum (sans compter les annexes), caractère 12 et simple interligne, et doit inclure les parties suivantes :

  • Résumé exécutif (5 pages maximum)
  • Introduction
  • Liste des acronymes
  • Contexte (description des projets)
  • Objectifs
  • Méthodologie et limites
  • Principaux résultats et analyse comparative
  • Conclusions et recommandation
  • Annexes

Le résumé exécutif devra être traduit en anglais.

 

  1. ORGANISATION De l’éNQUETE
  2. Critères concernant l’équipe constituée

 

Les enquêtes doivent être conduites par des consultants indépendants ou rattachés à un cabinet d’étude.

 

  1. Planning / chronogramme envisagé

Période de réalisation de l’étude :

  • Démarrage : début février 2017
  • Durée estimée du travail terrain : 20 jours
  • Rapport provisoire dans un délai de 3 semaines à l’issue de la phase terrain
  • Rapport final attendu pour début avril 2017

 

Le planning indicatif est susceptible de modifications en fonction de l’évolution du contexte et notamment des aspects sécuritaires.

 

  1. Pilotage et reporting / points d’étape

Le Comité de pilotage est chargé de valider les objectifs et la méthodologie des enquêtes, d’encadrer leur déroulé et d’œuvrer à la diffusion des résultats.

 

  1. Sécurité

Les personnes chargées des enquêtes terrain seront briefées et soumises aux règles de sécurité en vigueur sur la mission de Médecins du Monde en  RDC pendant la période de collecte des données.

 

 

  1. Budget disponible

Le budget disponible pour cette enquête est de l’ordre de 15.000 € pour les deux sites (Goma et Kinshasa).

Il inclut les honoraires, primes d’enquêteurs, frais de transport.

Lors de la phase de terrain, dans les villes où MdM dispose d’une base, il mettra à disposition du/des chercheur(s) un poste de travail, une voiture avec chauffeur pour les déplacements sur les terrains d’étude, du matériel de communication nécessaire au respect des règles de sécurité.

 

VII.         Criteres et modalités de selection

Après vérification de l’éligibilité des propositions, chaque dossier sera soumis à une évaluation par le comité de pilotage. Le comité de pilotage se réunira ensuite pour décider des projets retenus à Kinshasa et au Nord-Kivu, sur la base des conclusions de l’évaluation, des critères de sélection et des disponibilités budgétaires.

 

Profils recherchés :

  • Consultant chercheur confirmé
  • Forte expérience dans la réalisation d’études socio-anthropologiques
  • Expérience de la thématique VIH
  • Connaissance des contextes de la RDC
  • Excellentes capacités rédactionnelles
  • Parfaite maitrise du français.
  1. Modalités pratiques de soumission de la proposition

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier complet de 5 à 15 pages maximum comportant les éléments suivants à l’adresse email: « doi.applications@medecinsdumonde.net » en précisant en objet « « Enquête  de satisfaction  et attentes des jeunes sur les services VIH à  Goma et  Kinshasa» :

 

La proposition technique devra  inclure :

  • l’approche technique développée et la méthodologie détaillée,
  • la constitution de l’équipe, la répartition des responsabilités entre ses membres, les CV proposés et la disponibilité des membres
  • le calendrier prévisionnel de l’enquête
  • la proposition financière intégrant la répartition budgétaire

 

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 10 janvier

Démarrage de l’étude : 10 février

 

 

[1] Enquête Démographique de de santé de la RDC  2013-2014

[2] PNMLS 2013 ; profil du VIH/SIDA er RDC, cité par Digital congo.net.

 

[3] Radio OKAPI, interview du ministre de la santé de la RDC, 24 juin 2013