Consommations et Societes
  • Nouveau traduction en chinois : la consommation & les sciences sociales (Dominique Desjeux)

    Traduction en chinois - 2 livres : la consommation & les sciences sociales

    Lire la suite

  • Romans : les Femmes chinoises ont-elles besoins des hommes ?

    Les Femmes chinoise, ont-elles besoin des hommes ? romans de Mou Xiao Ya

    Lire la suite

  • Consommateur Malin Tome 1 et 2

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 1 Face à la crise le cadrage du client et les marges de manoeuvre du consommateur

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 2 Le consommateur stratège

    Lire la suite

  • Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Soirée-débat "Truly different" by Pragmaty

    avec de gauche à droite Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Lire la suite

Enquêtes

2004, Sophie Alami, « ANALYSE DES USAGES ET DES BESOINS ENERGETIQUES » – Le cas de la population périurbaine de Canton (Chine)

S. ALAMI, 2004, ANALYSE DES USAGES ET DES BESOINS ENERGETIQUES. Le cas de la population périurbaine de Canton (Chine)

Une enquête pour comprendre l’émergence des nouvelles consommations d’énergie dans les classes sociales périurbaines en Chine à Guangzhou

2004 Livrable EDF Canton rapport résultats V3

Direction scientifique : Dominique DESJEUX, Professeur d’anthropologie sociale et culturelle à l’université ; Paris 5-Sorbonne, Paris

Equipe projet : Sophie ALAMI, sociologue, analyste et responsable de l’étude, INTERLIS, Paris

Lihua ZHENG, Professeur à l’Université des Etudes étrangères du Guandong (Guangzhou), Consultant, responsable de l’enquête en Chine

Xiaomin YANG, Maître assistant à l’Université des Etudes étrangères du Guandong, (Guangzhou), sociologue, coordinatrice de l’enquête en Chine, enquêtrice et traductrice

Jian Ru YE, Assistant au département de langue française à l’Université des Etudes étrangères du Guandong (Guangzhou), enquêteur

Une enquête pour comprendre l’émergence des nouvelles consommation d’énergie dans les classes sociales périurbaines en Chine à Guangzhou

Remerciements

Notre équipe a une dette toute particulière envers EDF (GRETS, R&D, Direction marketing, direction de la Prospective, Observatoire de l’énergie) qui a nous financé depuis 1990 une trentaine de recherches en France et à l’étranger, et ceci en toute indépendance méthodologique et intellectuelle par rapport à notre approche compréhensive. Celle-ci n’est ni critique au sens de dénonciation militante, ni « enchantante » au sens de la communication publicitaire. Notre objectif a toujours été de faire progresser la connaissance sur les contraintes et les usages de l’énergie dans la vie quotidienne, dans les organisations et au niveau géopolitique. Il est de faire que nos résultats soient utilisables pour aider au changement en partant des contraintes des acteurs en interne des organisations et en externe, et pas uniquement de « l’acceptabilité » de l’usager final. Bien souvent raisonner en termes d’acceptabilité suppose un consommateur passif et manipulable et des acteurs libres et rationnels dans les entreprises, ce que l’on observe pas vraiment dans les enquêtes de terrain. Notre collaboration avec EDF est un exemple réussi de ROD (Research On Demand, Recherche à la Demande)

Cf. sur la ROD : http://www.argonautes.fr/2014-07-handbook-of-anthropology-in-business-r-denny-p-sunderland-eds/

Cf. le premier livre d’anthropologie sur l’énergie au quotidien, basé sur les enquêtes réalisées grâce à EDF : Desjeux Dominique, Cécile Berthier, Sophie Jarraffoux, Isabelle Orhant,, Sophie Taponier, 1996, Anthropologie de l’électricité. Les objets électriques dans la vie quotidienne en France, Paris, L’Harmattan

http://www.argonautes.fr/uploads/uploads/documents/201303Anthropologiedel_energieV2.pdf

Ce livre est un bon exemple d’anthropologie de l’émergence grâce à la ROD. La demande de SHS (Sciences Humaine et Sociales) par les entreprises, les administrations et les ONG, porte le plus souvent sur des phénomènes nouveaux qui émergent sur un marché, en France ou à l’étranger. Personne n’y connait rien, à commencer par nous anthropologues de la modernité. Notre force c’est la méthode : comment se repérer dans un univers inconnu et en mouvement. Ce n’est que 10 ou 20 ans plus tard que l’on peut estimer l’importance ou non de nos enquêtes de terrain. L’énergie est redevenue une des clés de la compréhension des sociétés dans le monde à partir des années 2000, que ce soit pour les classes moyennes ou les classes les plus démunis ou pour comprendre les risques de guerre.

Nous avons une deuxième dette envers nos amis et collègue de l’université Guangwai à Guangzhou avec qui nous travaillons depuis 1997 et tout particulièrement le Doyen ZHENG LiHua et la directrice du département de français YANG Xiao Min.

Dominique Desjeux

Professeur émérite en Anthropologie, université Paris Descartes, Sorbonne paris Cité, CEPED

Consultant international

Le 4 janvier 2015