Consommations et Societes
  • Nouveau traduction en chinois : la consommation & les sciences sociales (Dominique Desjeux)

    Traduction en chinois - 2 livres : la consommation & les sciences sociales

    Lire la suite

  • Romans : les Femmes chinoises ont-elles besoins des hommes ?

    Les Femmes chinoise, ont-elles besoin des hommes ? romans de Mou Xiao Ya

    Lire la suite

  • Consommateur Malin Tome 1 et 2

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 1 Face à la crise le cadrage du client et les marges de manoeuvre du consommateur

    LE CONSOMMATEUR MALIN – Tome 2 Le consommateur stratège

    Lire la suite

  • Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Soirée-débat "Truly different" by Pragmaty

    avec de gauche à droite Cynthia Fleury, Dominique Desjeux et Elie Cohen

    Lire la suite

BIBLIOGRAPHIE

2004 11 26 Commentaire sur quelques livres de SHS américains et anglais à lire sur Noël et sur la vie quotidienne américaine et britanique

Presse, radio, télévision, conférences, séminaires, colloques, divers

Pour mieux comprendre la consommation
A lire pour Noël

Le livre le plus étonnant sur la consommation est celui de Dell deChant publié en 2002 : The SacredSanta. Religious Dimensions of Consumer Culture, Cleveland, The Pilgrim Press, 224p.
Dans ce livre l’auteur montre que la consommation peut être analysée comme une religion immanente, comme une véritable religion animiste des temps modernes, avec ses institutions, les grandes surfaces, ses clercs, les membres des grandes surfaces, la publicité et le marketing, ses fêtes comme Thanksgiving et surtout sa divinité le Père Noël. La thèse est que l’on n’assiste pas uniquement à une marchandisation de Noël ou des religions transcendantes mais que la consommation se pose en religion concurrente des religions du livre.
Il suffit de regarder en France les décorations de Noël dans les magasins pour voir que le Père Noël soit prend la place de la crèche, soit se trouve en vis-à-vis d’une mise en scène de la nativité pour comprendre le côté concret de cette concurrence. On retrouve des analyses proches chez Olivier Badot professeur à l’ESP-EAP et qui travaille sur le ré-enchantement de la grande distribution.

Horsley Richard and James Tracy (éds.), 2001, Christmas Unwrapped. Consumerism, Christ and Culture. Trinity Press International. Un livre classique sur Noël et la place de la consommation mais d’un point de vue plus critique. Les auteurs pensent que la période où les consommateurs se rendent en troupeaux dans les Malls a éliminé non seulement la religion chrétienne mais aussi le Père Noël. En ce sens Del deChant me semble aller plus loin en montrant la réalité des religions immanentes au cœur même de la modernité. Ceci tendrait à montrer qu’elles n’ont probablement jamais disparues et qu’elles ont toujours correspondues aux formes plus populaire de pratiques religieuse.

 

Rodney Clapp (éd.), 1998, The Consuming passion. Christianity and the Consumer Culture. InterVarsity Press. Le livre montre la tension entre l’ethos chrétien et l’athos de la consommation.

 

Daniel Miller (éd.), 1993, Unwraping Cristmas. Oxford University Press. Daniel Miller est un des auteurs les plus important sur la consommation vue du point de vue de la culture matérielle. Ici il retourne, comme d’habitude les point de vue qui paraissent évident et qui ne le sont pas. Il rappelle notamment que Noël est d’abord une fête préchrétienne, et probablement plus italienne que Romaine. Le livre comprend des contributions notamment de Claude Lévi-Strauss, James Carrier, Richard Belk et Orvar Löfgren. (Ré-édition, 2001)

 

Martyne Perrot, 2000, Ethnologie de Noël. Une fête paradoxale, Grasset. Un classique sur Noël en France

Pour mémoire


James G. Carrier
, 1995, Gifts and Commodities. Exchange and Western Capitalism since 1700. Routledge


Leigh Eric Schmidt, 1995, Consumer Rites. The Buying and Selling of American Holidays, Princeton University Press, avec des chapitres sur la Sainte Catherine, Noël, Pâques et la fête des Mères.


Jack Santino, 1985, All around the Year. Holidays and Celabrations in American Life. University of Illinois Press

Nouveauté
Jean Michel Normand, 2004, Les nouveau imaginaires de la consommation, PUF, (avec une post face dans laquelle je reprends l’idée de Delle deChant pour la pousser un peu plus loin pour montrer que le marketing joue le rôle de Shamans moderne et que la publicité et le packaging pratique une forme de transsubstantiation des objets ordinaires en objets merveilleux, en marques et par là en personnes de façon analogique à la consécration dans le rite de la messe catholique).

Sur la consommation enfantine
Daniel Thomas Cook, 2004, The Commodification of Chilhood. The Children’s Clothing Industry and the Rise of the Child Consummer, Duke University Press. Un livre important sur la marchandisation de l’enfance.

Daniel Thomas Cook a aussi dirigé le numéro spécial de la revue dirigéepar George Ritzer et Don Slater, Journal of Consumer Culture, volume 4, number 2, july 2004, sur  » Children’s Consumer Culture « .
Nicoletta Diasio (éd.), 2004, Au palais de Dame Tartine. Regards européens sur la consommation enfantine, l’Harmattan (avec notamment des contributions de Serge Chaumier, Julie Delalande, Ines de la Ville et Elodie Leroux)

Gilles Brougère, 2003, Jouets et compagnie, Stock, par un des grands spécialistes du domaine.
Sandrine Vincent, 2001, Le jouet et ses usages sociaux, La Dispute
Julie Delalande, 2001, La cour de récréation, Presses Universitaires de Rennes

Sur les USA et la consommation
Cele Otnes & Elizabeth H. Pleck, 2003, Cinderella Dreams. The Allure of the Lavish Wedding. University of California Press. Un livre très vivant sur le lien entre consommation et mariage aux USA et le fait que le mariage ne relève plus uniquement du religieux.


Daniel Makagon, 2004. Where The Ball Drops. Days and Night in Time square. University of Minesota Press. Sur un lieu mythique à New York.

 

 

Réédition de On the Rim de Mark Neumann, un chercheur inclassable sur la lecture du Grand Canyon comme un analyseur de la culture américaine. Publié pour la première fois en 1999. C’est un livre remarquable par la diversité de ses méthodes d’investigation et la qualité de son récit.

 

 

Jana Jones, 2003, The Southern Movie Palace. Rise, Fall and Resurection. University Press of Florida. C’est un peu l’histoire des nouvelles racines culturelles américaine.

Paris le 26 novembre 2004